[Manga] Critique – Inferno (tome 1) de MATSUMOTO Tomo : l’enfer de l’amour interdit

L’enfer, c’est bien sa famille. Sans spoilers.

Inferno_T001

Titre : Inferno / インヘルノ
Auteur : MATSUMOTO Tomo
Genre : shôjo, romance, drame
Tomes parus : 3 (en cours)
Éditeur VO : Hakusensha
Magazine de prépublication : AneLaLa
Parution : 05/06/2014
Nombre de pages : 191
Prix : ¥463
ISBN : 978-4592210184
Fiche éditeur : ici
Fiche Baka-Updates : ici

Petit résumé :

La vie de Sara prend un tour inattendu le jour où ses parents, qui avaient divorcé il y quatre ans, décident de se remarier. Elle accueille cette nouvelle avec joie, ravie de pouvoir vivre à nouveau avec sa famille au grand complet. Mais lorsqu’elle retrouve son petit-frère âgé de 15 ans, Gou, Sara a l’impression de faire face à un étranger. Son attitude brusque et irritée avec elle, ainsi que sa manière de la rejeter, n’ont rien à voir avec ce qu’elle a connu…

[Résumé par Gekkou]

Inferno_T001_003

Jusqu’à présent, on ne peut pas dire que la grande sœur du Lala, AneLaLa, m’ait permis de découvrir des perles. D’accord, il y a des séries mignonnes comme Kawaii Hito de SAITOU Ken, mais sinon, c’est un peu le désert. Mon œil a pourtant été captivé par la couverture du tome 1 d’Inferno, la nouvelle série de MATSUMOTO Tomo, que j’ai trouvé magnifique et épurée. J’y suis quand même allée à reculons, étant donnée que je ne suis pas une très grande fan de l’auteure. La seule série que j’aime d’elle, c’est cette histoire d’amour entre un professeur de piano et son élève, Kiss, et elle date quand même de… 1996. XD Depuis, je trouve que ses autres séries sont terriblement plates à côté. Je suis gentille, je vous assure. MATSUMOTO Tomo nous montre ainsi de nouveau son goût pour les histoires d’amour interdites avec ce nouveau titre, puisque c’est une histoire d’amour entre une sœur et un frère qui est au cœur d’Inferno.

Sara apprend un jour avec joie que ses parents ont décidé de se remarier après quatre années de divorce. Elle est d’autant plus heureuse que c’est l’occasion pour elle de retrouver Gou, son petit-frère âgé de 15 ans. Mais lorsqu’elle le retrouve, Gou rejette la moindre de ses attentions, et la traite avec mépris et distance. L’été arrive, et lentement, les choses semblent changer…

Inferno_T001_002

Je dois dire que je suis agréablement surprise par ce premier tome, beaucoup plus que je ne l’aurais parié.
On retrouve certains éléments caractéristiques de l’œuvre de MATSUMOTO Tomo, mais bien plus maîtrisés que d’ordinaire, et cela donne une histoire d’amour interdit plus intéressante que je ne l’aurais pensé au départ. Je suis notamment assez impressionnée par le fait que tout semble reposer sur cette idée : l’enfer, ce n’est pas de brûler en quelques secondes dans un brasier, c’est se consumer lentement jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien. C’est dans cette optique que le rythme de la narration est très lent, et s’étiole à chaque case. L’utilisation de l’été, saison propice aux températures élevées et étouffantes, est également très judicieuse, jouant sur la tension et une sensualité très délicate. Tout ne tient qu’à un fil dans cette histoire. Les personnages maintiennent tous les deux une distance bien fragile qui semble diminuer à chaque chapitre, et on se demande quand tout cela basculera.

C’est d’ailleurs le contraste entre la sobriété habituelle de l’auteure et le tourment passionné des personnages qui m’a vraiment le plus frappée. En effet, le trait de MATSUMOTO Tomo est très simple comme à son habitude, et ses décors sont plus que minimalistes. Tout repose sur quelque chose de caractéristique chez MATSUMOTO Tomo, et qu’on retrouve encore dans cette nouvelle série : ses mots ont un impact très fort, autant visuel que psychologique. Elle n’a pas peur de les répéter pour imprimer encore plus sa marque, parallèlement à ses personnages répétition qui le font pour tenter de se convaincre eux-mêmes de réprimer leurs sentiments.

Les deux personnages principaux, Sara et Gou, représentent d’ailleurs deux pôles complètement opposés. Gou est celui dont les sentiments sont les plus visibles et honnêtes. Il a du mal à retenir ses sentiments, et il semble déchiré entre une volonté de les cacher mais aussi de briser ce qui sépare sa sœur de lui. Sara a quelque chose d’intrigant : elle ne révèle pas facilement ses émotions. Il y a un aspect de sa personnalité que j’ai beaucoup aimé : contrairement à beaucoup d’héroïnes de shôjo qui présentent le même type d’histoire (je parle de l’amour incestueux frère-soeur), elle est tout à fait consciente des sentiments de son frère (et sûrement de ses propres sentiments). Elle choisit elle-même ce qu’elle en fait, et c’est plutôt appréciable, je trouve.

Inferno_T001_001

Il y a cependant des aspects de ce premier volume qui m’ont franchement moins plu. Je ne me suis pas du tout attachée aux personnages par exemple, chose qui arrive assez souvent quand je lis les mangas de MATSUMOTO Tomo et que je craignais. Je trouve ses personnages intéressants, mais je ne suis pas émotionnellement impliquée dans leurs tourments. Il y a une forme de distance entre les personnages et le lecteur qui finit par devenir assez gênant, créée notamment par l’étrange détachement de Sara.
Autre aspect étrange à décrire : on est curieux de voir ce qui va se passer, mais pas passionné à franchement parler. Je n’ai donc pas particulièrement de savoir ce qui se passera dans le tome 2, le tome 1 se suffisant presque à l’histoire. Malheureusement, on manque cruellement de papillons dans le ventre, ou cette sensation qu’on tire un peu notre cœur dans tous les sens. Ce n’est pas qu’il ne se passe rien, même si le rythme est lent. Plus exactement, la tension existe bien entre les personnages… mais pas du tout entre les personnages et le lecteur ! Je n’aurais jamais cru dire ça un jour, mais un peu de drame ou plus de passion ne ferait pas de mal pour pimenter la suite. XD

Bilan : une histoire d’amour interdit qui joue très bien sur la tension qui repose entre ses deux personnages, mais qui ne réussit pas franchement à passionner.

11_5

Laisser un commentaire