[Manga] La Semaine du shôjo 2020 : quel shôjo conseillerais-tu à un débutant ?

En tant que libraire, c’est une question qu’on me pose souvent. XD

Semaine_du_shojo_2020_000

Un grand merci à Luthien de m’avoir invitée à participer, avec d’autres blogueurs et blogueuses, à cette édition 2020 de la Semaine du shojo. ^o^ Comme chaque année, c’est une très belle occasion pour s’amuser et découvrir de nouvelles choses au sujet du shōjo. L’équipe de Club Shojo vous a concocté un programme à découvrir sur leur site !

Cette année, l’événement interblog nous invite à répondre à une question : quel shōjo conseiller à un débutant ?

Eh bien, mon conseil change souvent en fonction des goûts ou de l’âge de la personne.
Mais je considère que c’est bien de conseiller un titre facile d’abord. Par exemple, même si je l’adore, je ne conseillerai pas 7 Seeds à un débutant en shōjo : c’est un titre parfois violent, où des personnages tuent ou font des tentatives de viol (ouip…). Idem pour Life de SUENOBU Keiko, qui aborde frontalement la persécution, mais qui peut effrayer ceux qui sont sensibles à ce sujet, parce que la mangaka ne prend pas de gants pour en dénoncer les rouages. C’est encore « pire » pour Limit de la même mangaka, qui est un merveilleux mélange ente Sa Majesté les mouches et un survival digne de Battle Royal. XD

Je suis aussi souvent tentée de conseiller mes premiers shojo d’ailleurs, les grands classiques, ceux qui m’ont faite plonger dans le genre : Candy, Sailor Moon, Card Captor Sakura (le shojo qui a eu le plus d’impact dans ma vie) ou encore Fruits Basket (le shojo qui m’a le plus émue). D’ailleurs, une de mes amies, lectrice inconditionnelle de shōnen, a adoré l’adaptation anime de Fruits Basket. Comme quoi. ^^ Aux plus jeunes lectrices, j’adore conseiller Shugo Chara ou Chocola & Vanilla. Ce sont des titres frais et funs à suivre !
Il y a donc pleins de shōjo que j’aimerais donc conseiller à un débutant, et il y a tellement de genres différents que je pourrais citer une liste entière de titres.

Mais si je devais dire ce que j’aime le plus dans le shojo, et ce que je voudrais transmettre à quelqu’un qui découvre ça, c’est le sentiment de tomber amoureuse. ^_^ En lisant un shōjo, j’ai envie de sentir des papillons voler dans mon estomac !

Et détail qui tue pour une libraire : pour un débutant, j’aime conseiller des titres qui sont facilement trouvables en librairie (adieu, titres épuisés ou en arrêt de commercialisation !). XD En librairie, on doit être capable de conseiller des titres facilement commandables, le mieux étant bien évidemment que ces titres soient en rayon ! ^^

Sur ce, trêve de blabla, voici le shōjo que je conseillerais à un débutant  (et que j’ai toujours en rayon XD) !

Ao_Haru_Ride_manga_003

J’ai pensé à tellement de titres qui m’ont marquée, mais Ao Haru Ride (licencié en France par Kana sous le titre Blue Spring Ride) est pour moi le titre parfait pour un débutant en shōjo !

J’ai adoré cette histoire d’amour douce-amère où l’héroïne, Yoshioka Futaba, retrouve son premier amour au lycée, Tanaka Kou. Tous les deux ont beaucoup changé depuis leur dernière rencontre, et ils vont chacun bouleverser le quotidien de l’autre.

Ça a tout l’air d’une romance lycéenne classique en apparence, mais c’est là la magie du shōjo et du talent de Sakisaka Io : ce n’est pas niais du tout. J’ai aimé la subtilité des sentiments dépeints, ou encore cette façon de montrer l’adolescence, la difficulté de s’accepter et d’évoluer. Par exemple, de peur d’être isolée, Futaba a peur de dévoiler sa vraie personnalité. Il y a aussi le passé de Kou bien sûr, qui est très touchant.

La relation entre Futaba et Kou est d’abord teintée de cette nostalgie du premier amour, celui qu’on chérit et garde dans un coin du cœur.
Mais j’ai aimé la façon dont Sakisaka Io dépeint leur relation de façon réaliste une fois arrivés au lycée, avec son lot de petites joies, de frustrations et de malentendus. C’est très facile de s’identifier à Futaba, et on comprend aussi les tourments de Kou.

Ao_Haru_Ride_manga_008

C’est en plus une romance touchante, efficace et très addictive : vous aurez enfilé les 13 tomes parus sans même vous rendre compte. XD Vous verrez, une histoire d’amour peut être pleine de rebondissements, haha.

C’est donc un shōjo simple à lire pour un débutant, mais qui n’est pas pour autant dépourvu de profondeur et d’une subtilité quand il s’agit de raconter l’adolescence. Ses personnages, principaux comme secondaires, sont de vrais trésors.
En plus, le trait de dessin de Sakisaka Io est vraiment superbe. Les expressions de ses personnages sont tellement riches, on est immergé tout de suite dans leurs émotions.

Ao_Haru_Ride_manga_009

Ao Haru Ride est donc vraiment le shōjo parfait par lequel débuter, et pourquoi pas tomber dans la marmite. ^^ J’espère aussi souvent en conseillant ce titre que les lecteurs auront envie de découvrir les autres titres de la mangaka, excellents également.
Et maintenant, n’hésitez pas à découvrir les conseils des autres participants !

2 comments

Laisser un commentaire